Mettre en lumière les peintures khmer

Peinture KhmèrePeinture Khmère

L’ASPRK (L’Association pour la Sauvegarde de la peinture Khmère), se fixe comme objectif de remettre en état l’ensemble des joyaux de la peinture cambodgienne.
En collaboration avec le Musée National du Cambodge qui abrite une fascinante collection de peintures khmer sur toile, l’ASPRK se charge des plus importants travaux de conservation et de restauration.

Composée majoritairement de peintures religieuses dont 13 œuvres du REMKER (version khmère du Ramayana, la “bible” d’Asie), 1 JATAKA (contes et histoires sur de nombreuses vies antérieures), et 2 vies de bouddha, mais aussi de 2 grands portraits royaux et de 4 scènes de paysages : un véritable intérêt tant historique qu’artistique datant pour les plus anciennes du début du 19iem siècle.

 

L’HISTOIRE D’UNE FEMME

Borany Mam aspk

Borany Mam

Borany Mam est une jeune femme d’origine franco-khmère. Licence en histoire de l’art en poche, elle décide des 2006, d’intégrer l’Ecole de conde a Paris, spécialisée dans la restauration du patrimoine. Durant ce cursus, elle a la chance de pouvoir effectuer 3 stages dans différents ateliers dont celui de Marion Boyer, grande spécialiste en restauration de thangkas (oeuvres tibétaines) et dont la fonction est très similaire à celle des peintures cambodgiennes du Reamker.

Une fois ces stages effectués, cette jeune restauratrice se lance alors dans un pari fou : celui mettre en lumière l’ensemble complet des peintures du Musée National de Phnom Penh à travers leur restauration mais aussi leur conservation.

Elle donne alors naissance a l’ASPK afin d’assurer la protection ainsi que la sauvegarde des œuvres peintes cambodgiennes du Muse National du Cambodge.

 

Un Financement qui passe notamment par des réseaux sociaux

Afin de soutenir cette mission, l’ASPRK a notamment décide en 2013 de collaborer avec le site internet mymajorcompagny afin de mener avec succès une action originale de financement participatif qui consiste à proposer a des bienfaiteurs de faire financer son projet, en contrepartie, vous recevez quelques petites récompenses.

Ainsi, par exemple pour un don de 60 euros, vous pouvez acquérir un statut de « Mécène Bienfaiteur », vous recevrez alors a domicile, depuis Phnom Penh, une carte postale représentant une œuvre du musée, une newsletter mensuelle vous informant de l’avancée de la restauration, ainsi que deux entrées gratuites au musée Nationale du Cambodge.

 

peinture khmère

peinture sur toile khmère

CONSERVER ET RESTAURER DES ŒUVRES IMPORTANTES

Témoins de l’art pictural khmer, Le Musée National de Phnom Penh possède aujourd’hui plus de 20 peintures sur toile qui nécessitent pour chacune d’entre-elles un travail précis mais toutefois urgent de restauration, cela implique de stopper ou de limiter les phénomènes altérations, mais aussi de procéder a une restauration dans le respect de l’œuvre.

 

 

 

 

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Au cours de ce travail, l’association sensibilise de jeunes étudiants cambodgiens peu expérimentés au métier de restaurateur du patrimoine à l’occasion de différents stages, ce qui leur permettra d’acquérir une expérience unique et d’oeuvrer dans un pays qui souffre d’un manque évident d’experts.

 

EXPOSITIONS

Les œuvres ainsi restaurées sont devoilées dans une exposition unique en son genre, toujours organisée par l’ASPRK et qui permet de faire découvrir a l’ensemble du peuple cambodgien et aux visiteurs du monde entier la collection du Musée National.

Rejoins moi

Cédric

Responsable chez cambodge.eu
Expatrié au Cambodge depuis 8 ans et passionné par ce merveilleux pays, je propose aux lecteurs, par le biais de différents articles, les dernières actualités du royaume, mais aussi des avis et critiques sur les Restaurants et Hôtels du royaume.
Rejoins moi

Soyez le premier à commenter Sur "Mettre en lumière les peintures khmer"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée


*